Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None

By Friedrich Nietzsche

Page 98

told me, however, that the big ear was not only a
man, but a great man, a genius. But I never believed in the people when
they spake of great men--and I hold to my belief that it was a reversed
cripple, who had too little of everything, and too much of one thing.

When Zarathustra had spoken thus unto the hunchback, and unto those of
whom the hunchback was the mouthpiece and advocate, then did he turn to
his disciples in profound dejection, and said:

Verily, my friends, I walk amongst men as amongst the fragments and
limbs of human beings!

This is the terrible thing to mine eye, that I find man broken up, and
scattered about, as on a battle- and butcher-ground.

And when mine eye fleeth from the present to the bygone, it findeth ever
the same: fragments and limbs and fearful chances--but no men!

The present and the bygone upon earth--ah! my friends--that is MY most
unbearable trouble; and I should not know how to live, if I were not a
seer of what is to come.

A seer, a purposer, a creator, a future itself, and a bridge to the
future--and alas! also as it were a cripple on this bridge: all that is
Zarathustra.

And ye also asked yourselves often: "Who is Zarathustra to us? What
shall he be called by us?" And like me, did ye give yourselves questions
for answers.

Is he a promiser? Or a fulfiller? A conqueror? Or an inheritor? A
harvest? Or a ploughshare? A physician? Or a healed one?

Is he a poet? Or a genuine one? An emancipator? Or a subjugator? A good
one? Or an evil one?

I walk amongst men as the fragments of the future: that future which I
contemplate.

And it is all my poetisation and aspiration to compose and collect into
unity what is fragment and riddle and fearful chance.

And how could I endure to be a man, if man were not also the composer,
and riddle-reader, and redeemer of chance!

To redeem what is past, and to transform every "It was" into "Thus would
I have it!"--that only do I call redemption!

Will--so is the emancipator and joy-bringer called: thus have I taught
you, my friends! But now learn this likewise: the Will itself is still a
prisoner.

Willing emancipateth: but what is that called which still putteth the
emancipator in chains?

"It was": thus is the Will's teeth-gnashing and lonesomest tribulation
called. Impotent towards what hath been done--it is a malicious
spectator of all that is past.

Not backward can the Will will; that it cannot break time and time's
desire--that

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 0
Mais nous t'attendions chaque matin, nous te prenions ton superflu et nous t'en bénissions.
Page 7
de corde, il advint cette chose terrible qui fit taire toutes les bouches et qui fixa tous les regards: - le bouffon poussa un cri diabolique et sauta par-dessus celui qui lui barrait la route.
Page 11
L'animal le plus fier qu'il y ait sous le soleil et l'animal le plus rusé qu'il y ait sous le soleil - ils sont allés en reconnaissance.
Page 17
Et pourquoi ne parlerait-on pas comme les enfants? Mais celui qui est éveillé et conscient dit: Je suis corps tout entier et rien autre chose; l'âme n'est qu'un mot pour une parcelle du corps.
Page 21
- Ainsi parlait Zarathoustra.
Page 22
du sang étranger: je haïs tous les paresseux qui lisent.
Page 24
Les bons, eux aussi, ont tous quelqu'un de noble dans leur chemin: et quand même ils.
Page 30
Il reste bien des endroits pour ceux qui sont solitaires ou à deux, des endroits où souffle l'odeur des mers silencieuses.
Page 52
qu'elle sera soulagée.
Page 70
"Le soleil est caché depuis longtemps, dit-il enfin; la prairie est humide, un souffle frais vient de la forêt.
Page 84
Et s'il leur vient des émotions tendres, les poètes croient toujours que la nature elle-même est amoureuse d'eux: Et qu'elle se glisse à leur oreille pour y murmurer des choses secrètes et des paroles caressantes.
Page 132
Mais tout mâcher et tout digérer - c'est faire comme les cochons! Dire toujours I-A, c'est ce qu'apprennent seuls l'âne et ceux qui sont de son espèce! - C'est le jaune profond et le rouge intense que _mon_ goût désire, - il mêle du sang à toutes les couleurs.
Page 140
battre de la paille; vivre - c'est se brûler et ne pas arriver à se chauffer.
Page 144
22.
Page 162
Car ma destinée me laisse du temps: m'aurait-elle oublié? Ou bien, assise à l'ombre derrière une grosse pierre, attraperait-elle des mouches? Et en vérité je suis reconnaissant à ma destinée éternelle de ne point me pourchasser ni me pousser et de me laisser du temps pour faire des farces et des méchancetés: en sorte qu'aujourd'hui j'ai pu gravir cette haute montagne pour y prendre du poisson.
Page 183
Regarde, c'est là-haut qu'est la caverne de Zarathoustra.
Page 191
Les fous sages parlent mieux que cela.
Page 202
Il faut que vous vous bouchiez les oreilles contre ces petits mots faux.
Page 208
" "Tu me loues, répartit le consciencieux, en me séparant de toi; cela est très bien! Mais vous autres, que vois-je! Vous êtes encore assis là avec des regards de désir - : O âmes libres, où donc s'en est allée votre liberté? Il me semble presque que vous ressemblez à ceux qui ont longtemps regardé danser les filles perverses et nues: vos âmes mêmes se mettent à danser! Il doit y avoir en vous, ô hommes supérieurs, beaucoup plus de ce que l'enchanteur appelle son mauvais esprit d'enchantement et de duperie: - il faut bien que nous soyons différents.
Page 227
C'est pourquoi, plus que jamais, un but est nécessaire et un amour, un _nouvel_ amour.