Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None

By Friedrich Nietzsche

Page 115

The day cometh: so let us part!--

Thus spake Zarathustra.




XLIX. THE BEDWARFING VIRTUE.

1.

When Zarathustra was again on the continent, he did not go straightway
to his mountains and his cave, but made many wanderings and
questionings, and ascertained this and that; so that he said of himself
jestingly: "Lo, a river that floweth back unto its source in many
windings!" For he wanted to learn what had taken place AMONG MEN during
the interval: whether they had become greater or smaller. And once, when
he saw a row of new houses, he marvelled, and said:

"What do these houses mean? Verily, no great soul put them up as its
simile!

Did perhaps a silly child take them out of its toy-box? Would that
another child put them again into the box!

And these rooms and chambers--can MEN go out and in there? They seem to
be made for silk dolls; or for dainty-eaters, who perhaps let others eat
with them."

And Zarathustra stood still and meditated. At last he said sorrowfully:
"There hath EVERYTHING become smaller!

Everywhere do I see lower doorways: he who is of MY type can still go
therethrough, but--he must stoop!

Oh, when shall I arrive again at my home, where I shall no longer have
to stoop--shall no longer have to stoop BEFORE THE SMALL ONES!"--And
Zarathustra sighed, and gazed into the distance.--

The same day, however, he gave his discourse on the bedwarfing virtue.

2.

I pass through this people and keep mine eyes open: they do not forgive
me for not envying their virtues.

They bite at me, because I say unto them that for small people, small
virtues are necessary--and because it is hard for me to understand that
small people are NECESSARY!

Here am I still like a cock in a strange farm-yard, at which even the
hens peck: but on that account I am not unfriendly to the hens.

I am courteous towards them, as towards all small annoyances; to be
prickly towards what is small, seemeth to me wisdom for hedgehogs.

They all speak of me when they sit around their fire in the
evening--they speak of me, but no one thinketh--of me!

This is the new stillness which I have experienced: their noise around
me spreadeth a mantle over my thoughts.

They shout to one another: "What is this gloomy cloud about to do to us?
Let us see that it doth not bring a plague upon us!"

And recently did a woman seize upon her child that was coming unto
me: "Take the children away," cried she, "such eyes scorch children's
souls."

They cough when I speak: they think

Last Page Next Page

Text Comparison with Considérations inactuelles, deuxième série Schopenhauer éducateur, Richard Wagner à Bayreuth

Page 5
Tes éducateurs ne sauraient être autre chose pour toi que tes libérateurs.
Page 25
De pareils hommes ont perdu non seulement ce qui leur restait de sentiments philosophiques, mais encore de sentiments religieux.
Page 32
Le but suprême que l'homme peut atteindre est une _carrière héroïque_.
Page 42
grandes communautés, et si quelqu'un se décide en hâte à sacrifier sa vie au service d'un Etat, il y mettrait beaucoup plus de façons et il y réfléchirait à deux fois si ce sacrifice était réclamé non pas par un Etat, mais par un individu.
Page 50
On rencontre encore chez le savant, pour une bonne part, la volonté de découvrir _certaines_ «vérités», et cela par soumission à l'égard de certaines personnalités puissantes, de certaines castes, opinions, églises, par soumission à l'égard de certains gouvernements, parce qu'il sent qu'il se rend utile à lui-même en mettant la «vérité» de leur côté.
Page 66
En tous les cas, il n'est pas mauvais de démontrer encore une fois les affirmations toujours valables de Schopenhauer, en les rapportant directement à nos contemporains les plus proches, car des personnes trop bien disposées pourraient croire que depuis sa sévère accusation tout en Allemagne est entré dans une meilleure voie.
Page 81
Il lui fut difficile d'échapper au plaisir dangereux qu'éprouve un esprit qui veut goûter de toutes choses, d'échapper à la présomption qui naît du savoir multiple, telle qu'on la rencontre dans les villes de savants.
Page 82
C'était un esprit plein d'amour,.
Page 85
Mais la manière dont il.
Page 91
L'amour et la justice, devenus puissants sur un point qui serait ici le royaume de l'art, doivent se développer selon une loi intérieure et ne peuvent revenir à l'immobilité de leur précédent état de chrysalide.
Page 97
Dès qu'ils cherchent à s'expliquer entre eux et à s'associer en vue d'une œuvre commune, la folie des idées générales, le vertige des mots sonores s'empare d'eux.
Page 100
Le talent pourra se développer à son gré, toujours il arrivera trop tard ou trop tôt, et en tous les cas mal à propos, car il est superflu et impuissant, ce que le passé nous a légué de plus parfait et de plus sublime, la forme, modèle de nos artistes, étant devenue superflue et presque impuissante à ajouter une pierre nouvelle à l'édifice.
Page 113
même que les changements les plus téméraires, dans ses projets et ses études, dans ses lieux d'habitation et relations, ne peuvent s'expliquer que par ce désir et par les résistances extérieures que devait infailliblement rencontrer l'artiste allemand, indigent et inquiet comme il l'était, et si passionnément naïf.
Page 120
Combien chaque effet obtenu devrait nécessairement être sans profondeur et sans idées, à quel point il s'agissait plutôt de satisfaire l'avidité d'un insatiable que de nourrir un affamé, il pouvait s'en rendre compte d'après un phénomène qui se répétait régulièrement: partout, même parmi les exécutants et les virtuoses, ses compositions étaient traitées comme toute musique de scène, conformément aux formules vulgaires et traditionnelles du style d'opéra.
Page 121
» Avec cela le «succès» allait toujours en augmentant à ce théâtre qui était devenu pour lui un véritable supplice; il augmentait même au point que les grandes scènes elles-mêmes finirent par vivre presque exclusivement des copieuses recettes que leur procurait l'art de Wagner travesti en art d'opéra.
Page 128
A première vue, cette nouvelle forme faisait l'effet d'un assemblage de plusieurs pièces de musique, dont chacune, prise isolément, représentait, en apparence, un état d'âme constant, mais qui n'était, en réalité, qu'un moment passager dans le cours dramatique de la passion.
Page 131
Presque à toutes les époques de sa vie, Wagner se trouva en présence d'amis qui l'eussent volontiers érigé en dogme; il en fut de même, pour d'autres raisons, de ses ennemis.
Page 158
Il est très possible que Wagner fasse perdre aux Allemands le goût de s'occuper des arts distincts.
Page 161
.
Page 164
7.