Thoughts Out of Season, Part II

By Friedrich Nietzsche

Page 108

they can benefit
_themselves_ with the help of culture, but have no thoughts at all
when their own interests are not engaged. And so they have done
nothing to improve the conditions for the birth of genius in modern
times; and the opposition to original men has grown so far that no
Socrates could ever live among us, and certainly could never reach
the age of seventy.

I remember saying in the third chapter that our whole modern world
was not so stable that one could prophesy an eternal life to its
conception of culture. It is likely that the next millennium may
reach two or three new ideas that might well make the hair of our
present generation stand on end. The belief in the metaphysical
significance of culture would not be such a horrifying thing, but its
effects on educational methods might be so.

It requires a totally new attitude of mind to be able to look away
from the present educational institutions to the strangely different
ones that will be necessary for the second or third generation. At
present the labours of higher education produce merely the savant or
the official or the business man or the Philistine or, more commonly,
a mixture of all four; and the future institutions will have a harder
task;--not in itself harder; as it is really more natural, and so
easier; and further, could anything be harder than to make a youth
into a savant against nature, as now happens?--But the difficulty
lies in unlearning what we know and setting up a new aim; it will be
an endless trouble to change the fundamental idea of our present
educational system, that has its roots in the Middle Ages and regards
the mediæval savant as the ideal type of culture. It is already time
to put these objects before us; for some generation must begin the
battle, of which a later generation will reap the victory. The
solitary man who has understood the new fundamental idea of culture
is at the parting of the ways; on the one he will be welcomed by his
age, laurels and rewards will be his, powerful parties will uphold
him, he will have as many in sympathy behind him as in front, and
when the leader speaks the word of deliverance, it will echo through
all the ranks. The first duty is to "fight in line," the second to
treat as foes all who will not "fall in." On the other way he will
find fewer companions; it is steeper and more tortuous. The
travellers on the first road laugh at him, as

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 10
Je veux me joindre aux créateurs, à ceux qui moissonnent et chôment: je leur montrerai l'arc-en-ciel et tous les échelons qui mènent au Surhumain.
Page 17
La fureur de la raison apparaissait à l'image de Dieu et le doute était péché.
Page 24
Tu veux monter librement vers les hauteurs et ton âme a soif d'étoiles.
Page 34
Pendant trop longtemps un esclave et un tyran étaient cachés dans la femme.
Page 46
Mais il y a de l'enfant dans l'homme plus que dans le jeune homme, et moins de tristesse: l'homme comprend mieux la mort et la vie.
Page 64
sont en même temps des prédicateurs de l'égalité et des tarentules.
Page 71
On vous a étranglés pour _me_ tuer, oiseaux de mes espoirs! Oui, c'est vers vous, mes bien-aimés, que toujours la méchanceté décocha ses flèches - pour atteindre mon coeur! Et elle a touché juste! car vous avez toujours été ce qui m'était le plus cher, mon bien, ma possession: c'est _pourquoi_ vous avez dû mourir jeunes et périr trop tôt! C'est vers ce que j'avais de plus vulnérable que l'on a lancé la flèche: vers vous dont la peau est pareille à un duvet, et plus encore au sourire qui meurt d'un regard! Mais je veux tenir ce langage à mes ennemis: qu'est-ce que tuer un homme à côté de ce que vous m'avez fait? Le mal que vous m'avez fait est plus grand qu'un assassinat; vous m'avez pris l'irréparable: - c'est ainsi que je vous parle, mes ennemis! N'avez vous point tué les visions de ma jeunesse et mes plus chers miracles! Vous m'avez pris mes compagnons de jeu, les esprits bienheureux! En leur mémoire j'apporte cette couronne et cette malédiction.
Page 73
C'est vous, ô sages parmi les sages, qui avez placé de tels hôtes dans ce canot; vous les avez ornés de parures et de noms somptueux, - vous et votre volonté dominante! Maintenant le fleuve porte en avant votre canot: il _faut_ qu'il porte.
Page 80
Non, je ne l'aime pas, ce chat de gouttières; ils me dégoûtent, tous ceux qui épient les fenêtres entr'ouvertes.
Page 93
Et comment supporterais-je d'être homme, si l'homme n'était pas aussi poète, devineur d'énigmes et rédempteur du hasard! Sauver ceux qui sont passés, et transformer tout "ce qui était" en "ce que je voudrais que ce fût"! - c'est cela seulement que j'appellerai rédemption! Volonté - c'est ainsi que s'appelle le libérateur et le messager de joie.
Page 125
Lorsque vint ton heure la plus silencieuse qui te chassa de toi-même, lorsqu'elle te dit avec de méchants chuchotements: "Parle et détruis!" - lorsqu'elle te dégoûta de ton attente et de ton silence et qu'elle découragea ton humble courage: c'était _là_ de l'abandon! "- O solitude! Toi ma patrie, solitude! Comme ta voix me parle, bienheureuse tendre! Nous ne nous questionnons point, nous ne nous plaignons point l'un à l'autre, ouvertement nous passons ensemble les portes ouvertes.
Page 143
O mes frères, suis-je donc cruel? Mais je vous dis: ce qui tombe il faut encore le pousser! Tout ce qui est d'aujourd'hui - tombe et se décompose; qui donc voudrait le retenir? Mais moi - moi je _veux_ encore le pousser! Connaissez-vous la volupté qui précipite les roches dans les profondeurs à pic! - Ces hommes d'aujourd'hui: regardez donc comme il roulent dans mes profondeurs! Je suis un prélude pour de meilleurs joueurs, ô mes frères! un exemple! _Faites_ selon mon exemple! Et s'il y a quelqu'un à qui vous n'appreniez pas à voler, apprenez-lui du moins - à _tomber plus vite!_ - 21.
Page 149
Toutes les choses soupirent après toi, alors que toi tu est resté seul pendant sept jours, - sors de ta caverne! Toutes les choses veulent être médecins! Une nouvelle certitude est-elle venue vers toi, lourde et chargée de ferment? Tu t'es couché là comme une pâte qui lève, ton âme se gonflait et débordait de tous ses bords.
Page 167
" Aussitôt Zarathoustra, qui avait été tout oeil et toute oreille à ces discours, se leva de sa cachette, se dirigea du côté des rois et commença: "Celui qui vous écoute, celui qui aime à vous écouter, vous qui êtes les rois, celui-là s'appelle Zarathoustra.
Page 174
Vieil enchanteur sinistre, _ce_ que tu as de meilleur et de plus honnête, ce que j'honore en toi c'est que tu te sois fatigué de toi-même et que tu te sois écrié: "Je ne suis pas grand.
Page 181
Je défonce et je détruis tous les chemins.
Page 216
Aussi lentement et aussi bêtement que possible: _avec cela_ il peut vraiment aller loin.
Page 224
"Que m'arrive-t-il? pensa Zarathoustra dans son coeur étonné, et il s'assit lentement sur la grosse pierre qui se trouvait à l'entrée de sa caverne.
Page 227
Pour la bonne volonté d'aider, de compatir, de se soumettre, de renoncer aux attaques personnelles, les hommes insignifiants et superficiels.
Page 233
L'amour sexuel comme moyen pour atteindre l'idéal (l'aspiration à périr dans son contraire).