The Will to Power, Book I and II An Attempted Transvaluation of all Values

By Friedrich Nietzsche

Page 183

never admit
that it is not right._


442.

This is extraordinary. From its very earliest beginnings, Greek
philosophy carries on a struggle against science with the weapons of
a theory of knowledge, especially of scepticism; and why is this? It
is always in favour of _morality...._ (Physicists and medical men
are hated.) Socrates, Aristippus, the Megarian school, the Cynics,
Epicurus and Pyrrho--a general onslaught upon knowledge in favour
of _morality...._ (Hatred of dialectics also.) There is still a
problem to be solved: they approach sophistry in order to be rid of
science. On the other hand, the physicists are subjected to such an
extent that, among their first principles, they include the theory of
truth and of real being: for instance, the atom, the four elements
(_juxtaposition_ of being, in order to explain its multiformity and its
transformations). Contempt of _objectivity_ in interests is taught:
return to practical interest, and to the personal utility of all
knowledge....

The struggle against science is directed at: (1) its pathos
(objectivity); (2) its means (that is to say, at its utility); (3) its
results (which are considered childish). It is the same struggle which
is taken up later on by the _Church_ in the name of piety: the Church
inherited the whole arsenal of antiquity for her war with science. The
theory of knowledge played the same part in the affair as it did in
Kant's or the Indians' case. There is no desire whatever to be troubled
with it, a free hand is wanted for the "purpose" that is envisaged.

Against what powers are they actually defending themselves? Against
dutifulness, against obedience to law, against the compulsion of going
hand in hand--I believe this is what is called _Freedom...._

This is how decadence manifests itself: the instinct of solidarity is
so degenerate that solidarity itself gets to be regarded as _tyranny_:
no authority or solidarity is brooked, nobody any longer desires to
fall in with the rank and file, and to adopt its ignobly slow pace. The
slow movement which is the tempo of science is generally hated, as are
also the scientific man's indifference in regard to getting on, his
long breath, and his impersonal attitude.


443.

At bottom, morality is _hostile_ to science: Socrates was so already
too--and the reason is, that science considers certain things important
which have no relation whatsoever to "good" and "evil," and which
therefore reduce the gravity of our feelings concerning "good" and
"evil." What morality requires is that the whole of a man should serve
it with all his power: it considers it waste on the part of a creature
that _can ill afford waste,_ when a

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 6
Placide est mon âme et lumineuse comme la montagne au matin.
Page 31
Aussi font-ils souvent les aimables avec toi.
Page 39
Tu crieras un jour: "Je suis seul!" Un jour tu ne verras plus ta hauteur, et ta bassesse sera trop près de toi.
Page 47
Une telle envie est la voix de la maladie, la voix d'une invisible dégénérescence; dans cet égoïsme l'envie de voler témoigne d'un corps malade.
Page 56
Ils me sont encore antipathiques: mais depuis que je suis parmi les hommes, c'est là pour moi la moindre des choses.
Page 83
Ce que j'ai vécu est-il donc d'hier? Il y a longtemps que j'ai vécu les raisons de mes opinions.
Page 98
Alors l'_Autre_ reprit sans voix: "Tu le sais, Zarathoustra, mais tu ne le dis pas!" - Et je répondis enfin, avec un air de défit: "Oui, je le sais, mais je ne veux pas le dire!" Alors l'_Autre_ reprit sans voix: "Tu ne _veux_ pas, Zarathoustra? Est-ce vrai? Ne te cache pas derrière cet air de défi!" - Et moi de pleurer et de trembler comme un enfant et de dire: "Hélas! je voudrais bien, mais comment le puis-je? Fais-moi grâce de cela! C'est au-dessus de mes forces!" Alors l'_Autre_ repris sans voix: "Qu'importe de toi, Zarathoustra? Dis ta parole et brise-toi!" - Et je répondis: "Hélas! est-ce _ma_ parole? Qui suis-_je_? J'en attends un plus digne que moi; je ne suis pas digne, même de me briser contre lui.
Page 102
Le souffle d'une chaude haleine, un peu de souple fourrure aux pattes -: et immédiatement tu étais prêt à aimer et à attirer à toi.
Page 121
- Tous ceux-là sont des lâches! - Celui qui est de mon espèce rencontrera sur son chemin des aventures pareilles aux miennes: en sorte que ses premiers compagnons devront être des cadavres des acrobates.
Page 126
Les fossoyeurs prennent les maladies à force de creuser des fosses.
Page 130
Ma main - est une main de fou: malheur à toutes les tables et à toutes les murailles, et à tout ce qui peut donner place à des ornements et à des gribouillages de fou! Mon pied - est un sabot de cheval; avec lui je trotte et je galope par monts et par vaux, de ci, de là, et le plaisir me met le diable au corps pendant ma course rapide.
Page 131
C'est au contraire de tous les arts le plus subtil, le plus rusé, le dernier et le plus patient.
Page 138
Ainsi tout le passé est abandonné: car il pourrait arriver un jour que la populace devînt maître et qu'elle noyât dans des eaux basses l'époque tout entière.
Page 145
Dans le cataclysme de peuples anciens, des sources nouvelles font irruption.
Page 164
Mais que m'importe la détresse des hommes! Le dernier péché qui m'a été réservé, - sais-tu quel est son nom?" "Pitié!" répondit le devin d'un coeur débordant et en levant les deux mains: - "O Zarathoustra, je viens pour te faire commettre ton dernier péché!" - A peine ces paroles avaient-elles été prononcées que le cri retentit de nouveau, plus long et plus anxieux qu'auparavant et déjà beaucoup plus près.
Page 177
Enfin celui-ci commença: "Celui qui l'aimait et le possédait le plus, c'est celui qui l'a aussi le plus perdu: - regarde, je crois que de nous deux, c'est moi maintenant le plus impie? Mais qui donc saurait s'en réjouir!" - "Tu l'as servi jusqu'à la fin? demanda Zarathoustra pensif, après un long et profond silence, tu sais _comment_ il est mort? Est-ce vrai, ce que l'on raconte, que c'est la pitié qui l'a étranglé? - la pitié de voir _l'homme_ suspendu à la croix, sans pouvoir supporter que l'amour pour les hommes devînt son enfer et enfin sa mort?" - Le vieux pape cependant ne répondit pas, mais il regarda de côté, avec un air farouche et une expression douloureuse et sombre sur le visage.
Page 196
Je veux dire un mot au bon.
Page 202
Un nouvel enfant: ô combien de nouvelles impuretés sont venues au monde! Ecartez-vous! Celui qui a enfanté doit laver son âme! 13.
Page 212
_Le désert grandit: malheur à celui qui recèle le désert!_ LE RÉVEIL 1.
Page 239
Les notes bibliographiques qui précèdent ont été rédiguées d'après l'appendice que _M.