Human, All-Too-Human: A Book for Free Spirits, Part 1 Complete Works, Volume Six

By Friedrich Nietzsche

Page 13

in the Socratic
schools; the veins of scientific investigation were bound up by the
point of view of _happiness,_--and are so still.


8.

PNEUMATIC EXPLANATION OF NATURE.--Metaphysics explains the writing of
Nature, so to speak, _pneumatically,_ as the Church and her learned men
formerly did with the Bible. A great deal of understanding is required
to apply to Nature the same method of strict interpretation as the
philologists have now established for all books with the intention
of clearly understanding what the text means, but not suspecting a
_double_ sense or even taking it for granted. Just, however, as with
regard to books, the bad art of interpretation is by no means overcome,
and in the most cultivated society one still constantly comes across
the remains of allegorical and mystic interpretation, so it is also
with regard to Nature, indeed it is even much worse.


9.

THE METAPHYSICAL WORLD.--It is true that there _might_ be a
metaphysical world; the absolute possibility of it is hardly to be
disputed. We look at everything through the human head and cannot cut
this head off; while the question remains, What would be left of the
world if it had been cut off? This is a purely scientific problem,
and one not very likely to trouble mankind; but everything which
has hitherto made metaphysical suppositions _valuable, terrible,
delightful_ for man, what has produced them, is passion, error, and
self-deception; the very worst methods of knowledge, not the best,
have taught belief therein. When these methods have been discovered as
the foundation of all existing religions and metaphysics, they have
been refuted. Then there still always remains that possibility; but
there is nothing to be done with it, much less is it possible to let
happiness, salvation, and life depend on the spider-thread of such a
possibility. For nothing could be said of the metaphysical world but
that it would be a different condition, a condition inaccessible and
incomprehensible to us; it would be a thing of negative qualities.
Were the existence of such a world ever so well proved, the fact would
nevertheless remain that it would be precisely the most irrelevant
of all forms of knowledge: more irrelevant than the knowledge of the
chemical analysis of water to the sailor in danger in a storm.


10.

THE HARMLESSNESS OF METAPHYSICS IN THE FUTURE.--Directly the origins
of religion, art, and morals have been so described that one can
perfectly explain them without having recourse to metaphysical concepts
at the beginning and in the course of the path, the strongest interest
in the purely theoretical problem of the "thing-in-itself" and the
"phenomenon" ceases. For however it may be

Last Page Next Page

Text Comparison with Considérations inactuelles, deuxième série Schopenhauer éducateur, Richard Wagner à Bayreuth

Page 7
De quoi se contente-t-on, même parmi les gens les plus distingués et les mieux éduqués, sous le nom de «précepteur»! Quel ramassis de cerveaux confus et d'organisations démodées est souvent désigné sous le nom de «gymnase» et trouvé bon? Qu'est-ce qui nous suffit à tous comme établissement supérieur d'instruction publique, comme Université, quels conducteurs, quelles institutions, quand on songe à la difficulté de la tâche qui consiste à éduquer un homme pour qu'il devienne un homme? Même la façon tant admirée dont les savants allemands.
Page 12
ou yeux mouillés, mais avec assurance et simplicité, avec force et courage, peut-être d'une façon chevaleresque et dure, en tous les cas comme quelqu'un qui est victorieux.
Page 24
Je me divertis à l'idée que bientôt l'humanité sera dégoûtée de la lecture aussi bien que des écrivains, qu'un jour le savant se mettra à réfléchir, fera son testament et ordonnera que son corps soit brûlé au milieu de ses livres, surtout des siens.
Page 46
Sa dernière aventure, la Réforme allemande, n'aurait eu que la durée d'un feu de paille, si elle n'avait puisé une nouvelle force et de nouvelles ardeurs dans la lutte et les incendies des Etats.
Page 58
Que pour l'homme elle veuille donner à l'existence une signification et une importance, en créant le philosophe et l'artiste, c'est ce qui apparaît comme certain, étant donné son aspiration à la délivrance.
Page 80
Qui pourra nous dire ce qui se déroula dans l'imagination d'Alexandre lorsqu'il fit boire l'Europe et l'Asie dans la même coupe? Mais ce que Wagner contempla ce jour-là de son regard intérieur--comment il choisit, ce qu'il est et ce qu'il sera,--nous, ses plus proches, nous pouvons en une certaine mesure le revoir une seconde fois; et ce n'est qu'en voyant avec l'œil de Wagner que nous pourrons comprendre nous-mêmes sa grande action, _pour nous porter garants de sa fécondité, à l'aide de cette compréhension_.
Page 84
Dans l'équilibre entre les deux forces constituantes, dans l'abandon de l'une à l'autre résidait l'impérieuse nécessité qui seule rendait Wagner capable de rester pleinement lui-même.
Page 92
Qu'on y oppose seulement la réalité passée de l'ancien théâtre grec! En admettant que nous ne sachions rien des Grecs, nous serions probablement incapables de nous en prendre aux conditions actuelles, et les critiques, telles qu'elles ont été formulées pour la première fois par Wagner avec la largeur d'esprit qui lui était propre, seraient tenues pour des chimères, dont seules sont capables des gens qui vivent dans les nuages.
Page 97
Cette nécessité constitue précisément le problème dont Wagner offre la solution.
Page 99
En cherchant à satisfaire cette volonté la musique s'érige en juge du monde des apparences tout entier, telle que l'a fait la réalité trompeuse du présent.
Page 101
Mais c'est pire encore lorsque l'on prend l'art plus ou moins au sérieux, que.
Page 115
Lorsqu'il se demandait alors quelle était pour lui la meilleure consolation et le plus solide appui dans la misère, et ce qui viendrait au-devant de sa souffrance avec le plus de sympathie, il se rendit compte avec un bonheur infini que cela ne pouvait être que le mythe et la musique--le mythe qu'il savait être le produit et le langage de la souffrance du peuple; la musique, d'origine semblable, quoique plus mystérieuse encore.
Page 119
.
Page 126
Cette musique antérieure ne vous pénètre que pendant quelques heures fugitives de ce bonheur que nous éprouvons toujours quand nous écoutons la musique wagnérienne; on la dirait sous l'influence de quelques rares moments d'oubli, durant lesquels elle se parle à elle-même et, comme la Sainte-Cécile de Raphaël, tourne son regard vers le ciel, loin de ceux qui écoutent et qui lui demandent de les distraire, de les amuser ou de les instruire.
Page 130
Pour ces devoirs jamais les forces ne lui manquent, jamais il ne perd le souffle avant d'arriver à son but.
Page 145
000 thalers (375.
Page 152
Cette reproduction prend alors, en face du drame lui-même, le sens d'une généralisation; les motifs politiques, les arguments sont négligés et seule parle l'absurde volonté.
Page 159
Nietzsche avait pu renier Wagner, mais le «problème Wagner» resta pour lui le plus intéressant des problèmes.
Page 173
--Lorsque Richard Wagner se mit à me parler de la jouissance que lui procurait la communion chrétienne (la sainte Cène protestante), c'en fut fini de ma patience.
Page 176
TABLE DES MATIÈRES SCHOPENHAUER ÉDUCATEUR (1874) 5 RICHARD WAGNER A BAYREUTH (1876) 129 APPENDICE RÉFLEXIONS SUR RICHARD WAGNER (janvier 1874) 237 NOTES POUR LE CAS WAGNER (1885-1888) 262 NOTES 285 _ACHEVÉ D'IMPRIMER_ .