Ecce Homo Complete Works, Volume Seventeen

By Friedrich Nietzsche

Page 113

And since 'tis my will,
All goes as I wish--
That was my final wisdom:
I willed what I must,
And thus I forced every "must,"--
Since then has been for me no "must."


23

Deceit
Is war's whole art
The fox's skin
Is my secret shirt of mail


25

We of the new underworld
Grub for new treasures.
Godless it seemed to the ancients
To disturb the earth's bowels for treasures
And once more this godlessness revives,
Hear ye not earth's bowels thunder?


28

Looking for love and finding masks,
Finding accursed masks and having to break them!


29

Do I love you?
Yes, as the rider loves his steed,
That carryeth him to his goal.


30

His pity is cruel,
His loving hand-clasp bruises,
Give not a giant your hand!


31

Ye fear me?
Ye fear the taut-strung bow?
Ye fear a man might set his arrow to the bow?


33

I am naught but a word-maker.
What matter words?
What matter I?


34

Ah, my friends,
Whither has flown all that is called "good"?
Whither all good people?
Whither the innocence of all these falsehoods?
I call all good,
Leaves and grass, happiness, blessing, and rain.


35

Not through his sins and greatest follies.
Through his perfection I suffered,
As I suffered most from men.[1]


36

"Man is evil."
So spake the wisest
For my consolement.


37

And only when I to myself am a burden

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 26
Mais ils veulent se débarrasser de la vie: que leur importe si avec leurs chaînes et leurs présents ils en attachent d'autres plus étroitement encore! - Et vous aussi, vous dont la vie est inquiétude et travail sauvage: n'êtes-vous pas fatigués de la vie? N'êtes-vous pas mûrs pour la prédication de la mort? Vous tous, vous qui aimez le travail sauvage et tout ce qui est rapide, nouveau, étrange, - vous vous supportez mal vous-mêmes, votre activité est une fuite et c'est la volonté de s'oublier soi-même.
Page 28
Mais l'État ment dans toutes ses langues du bien et du mal; et, dans tout ce qu'il dit, il ment - et tout ce qu'il a, il l'a volé.
Page 45
Il y en a beaucoup trop qui vivent et trop longtemps ils restent suspendus à leur branche.
Page 46
Libre pour la mort et libre dans la mort, divin négateur, s'il n'est plus temps d'affirmer: ainsi il comprend la vie et la mort.
Page 51
Mon âme bouillonne dans les vallées, quittant les montagnes silencieuses et les orages de la douleur.
Page 89
Toutes les fontaines se sont desséchées pour nous et la mer s'est retirée.
Page 107
Maintenant _le bonheur_ a rendu toute lumière plus tranquille.
Page 118
Il aimait aussi à emprunter au trésor de sa sagesse.
Page 119
Tous les désirs et tous les vices ont élu domicile ici; mais il y a aussi des vertueux, il y a ici beaucoup de vertus habiles et occupées: - beaucoup de vertus occupées, avec des doigts pour écrire, des culs-de-plomb et des ronds-de-cuir ornés de petites décorations et pères de filles empaillées et sans derrières.
Page 122
L'heure des êtres nocturnes est venue, l'heure du chômage où ils ne - "chôment" pas.
Page 125
Gardant mes vérités au.
Page 150
Tout meurt, tout refleurit, le cycle de l'existence se poursuit éternellement.
Page 152
Tu enseignes qu'il y a une grande année du devenir, un monstre de grande année: il faut que, semblable à un sablier, elle se retourne sans cesse à nouveau, pour s'écouler et se vider à nouveau: - en sorte que toutes ces années se ressemblent entre elles, en grand et aussi en petit, - en sorte que nous sommes nous-mêmes semblables à nous-mêmes, dans cette grande année, en grand et aussi en petit.
Page 153
Il était étendu tranquille, les yeux fermés, comme s'il dormait, quoiqu'il ne fût pas endormi: car il s'entretenait avec son âme.
Page 182
Ce sont des êtres petits, gris et laineux, pleins de bonne volonté et d'esprit moutonnier.
Page 200
des témoins, mais du courage de solitaires, le courage des aigles dont aucun dieu n'est plus spectateur? Les âmes froides, les mulets, les aveugles, les hommes ivres n'ont pas ce que j'appelle du coeur.
Page 202
Le "pour le prochain" n'est que la vertu des petites gens: chez eux on dit "égal et égal" et "une main lave l'autre": - ils n'ont ni le droit, ni la force d _votre_ égoïsme! Dans votre égoïsme, vous qui créez, il y a la prévoyance et la précaution de la femme enceinte! Ce que personne n'a encore vu des yeux, le fruit: c'est le fruit que protège, et conserve, et nourrit tout votre amour.
Page 219
Que cela se soit passé, ainsi ou autrement, peu importe; si l'âne n'a pas vraiment dansé ce soir-là, il se passa pourtant alors des choses plus grandes et plus étranges que ne le serait la danse d'un âne.
Page 224
"_Le signe vient_", dit Zarathoustra et son coeur se transforma.
Page 234
1.