Early Greek Philosophy & Other Essays Collected Works, Volume Two

By Friedrich Nietzsche

Page 79

and coherent, is therefore not allowed to assume as its
cause anything,--whereas all those Anaxagorean substances have still
a conditioning Something: matter, and already assume its existence;
the substance "Red" for example was to Anaxagoras not just merely red
in itself but also in a reserved or suppressed way a piece of matter
without any qualities. Only with this matter the "Red-In-Itself" acted
upon other substances, not with the "Red," but with that which is
not red, not coloured, nor in any way qualitatively definite. If the
"Red" had been taken strictly as "Red," as the real substance itself,
therefore without that substratum, then Anaxagoras would certainly not
have dared to speak of an effect of the "Red" upon other substances,
perhaps even with the phrase that the "Red-In-Itself" was transmitting
the impact received from the "Fleshy-In-Itself." Then it would be clear
that such an "Existent" _par excellence_ could never be moved.



15


One has to glance at the opponents of the Eleates, in order to
appreciate the extraordinary advantages in the assumption of
Parmenides. What embarrassments,--from which Parmenides had
escaped,--awaited Anaxagoras and all who believed in a plurality of
substances, with the question, How many substances? Anaxagoras made the
leap, closed his eyes and said, "Infinitely many"; thus he had flown
at least beyond the incredibly laborious proof of a definite number
of elementary substances. Since these "Infinitely Many" had to exist
without increase and unaltered for eternities, in that assumption was
given the contradiction of an infinity to be conceived as completed
and perfect. In short, Plurality, Motion, Infinity driven into flight
by Parmenides with the amazing proposition of the one "Being," returned
from their exile and hurled their projectiles at the opponents of
Parmenides, causing them wounds for which there is no cure. Obviously
those opponents have no real consciousness and knowledge as to the
awful force of those Eleatean thoughts, "There can be no time, no
motion, no space; for all these we can only think of as infinite,
and to be more explicit, firstly infinitely large, then infinitely
divisible; but everything infinite has no 'Being,' does not exist," and
this nobody doubts, who takes the meaning of the word "Being" severely
and considers the existence of something contradictory impossible,
_e.g.,_ the existence of a completed infinity. If however the very
Actuality shows us everything under the form of the completed infinity
then it becomes evident that it contradicts itself and therefore has no
true reality. If those opponents however should object: "but in your
thinking itself there does exist succession, therefore neither could
your thinking be real and consequently could not prove anything," then
Parmenides perhaps like

Last Page Next Page

Text Comparison with Considérations inactuelles, deuxième série Schopenhauer éducateur, Richard Wagner à Bayreuth

Page 5
Car ton essence véritable n'est pas profondément cachée au fond de toi-même; elle est placée au-dessus de toi à une hauteur incommensurable, ou du moins au-dessus de ce que tu considères généralement comme ton moi.
Page 18
Il considéra l'image de la vie comme un ensemble et l'interpréta comme un ensemble.
Page 19
Il s'agit tout d'abord d'agir pour soi-même, mais par soi-même, enfin, pour la collectivité.
Page 21
Vivre, n'est-ce pas d'une façon générale être en danger? En dehors de ces dangers de toute sa constitution, auxquels Schopenhauer aurait pu être exposé--quel que soit le siècle au cours duquel il ait vécu--il y a encore les dangers que son _époque_ lui faisait courir.
Page 41
On constatera alors que seuls importent quelques exemplaires supérieurs, où seul ce qui est extraordinaire, puissant, compliqué et terrible joue un rôle; on le ferait volontiers, si les préjugés que l'on tient de l'éducation n'y opposaient la plus vive résistance.
Page 44
C'est de ce côté-là que vient le théorème et le sorite qui disent à peu près ceci: Autant de connaissance et de culture que possible, pour cela autant de besoins que possible, pour cela autant de production que possible, pour cela autant de gain et de bonheur que possible.
Page 48
Il est douloureusement affecté par le plaisir indéracinable qu'ils prennent à tout ce qui est.
Page 62
Schopenhauer a joui d'un autre.
Page 65
Dès lors, il semble presque que Platon ait véritablement atteint quelque chose, car l'Etat moderne considère maintenant que c'est sa tâche d'encourager les philosophes et il cherche maintenant sans cesse à rendre heureux un certain nombre d'hommes au moyen de cette «liberté», par quoi nous entendons les conditions essentielles pour la genèse des philosophes.
Page 69
Qui donc, pour ne prendre qu'un exemple, débarrassera de nouveau l'histoire des philosophes grecs de la brume endormante qu'y ont répandu les travaux savants, mais à peine scientifiques et malheureusement fort ennuyeux de Ritter, de Brandis et de Zeller? Pour mon compte, je préfère lire Diogène Laërce que Zeller, parce qu'en celui-là revit du moins l'esprit des philosophes anciens, tandis qu'en celui-ci on ne sent rien, ni cet esprit, ni aucun autre.
Page 71
Çà et là, l'un d'entre eux s'élève encore jusqu'à un petit système métaphysique, mais le seul résultat qu'il en tire c'est qu'il est pris de vertige, de maux de tête et de saignements de nez.
Page 84
C'était en même temps la seule chose qui ne fût point en son pouvoir, qu'il devait se contenter d'observer et d'accepter, tandis que les sollicitations à l'infidélité et les terribles dangers dont elle le menaçait l'environnaient d'une manière de plus en plus pressante.
Page 85
Qu'on essaie de comprendre ce qu'éprouve l'artiste le plus convaincu, qui s'efforce d'introduire la conviction, là où les institutions modernes s'élèvent sur des principes de légèreté et exigent de la légèreté.
Page 107
Mais alors il serait également permis d'affirmer que la plus puissante nature de musicien, dans son désespoir d'avoir à s'adresser à des personnes qui ne sont musiciennes qu'à moitié ou.
Page 125
L'impression de lointain et d'élévation idéale ne devait pas être obtenue à l'aide des procédés artificiels.
Page 130
Considéré dans son ensemble comme artiste, Wagner, si l'on veut le rapprocher d'un type connu, a quelque chose de Démosthène.
Page 131
Presque à toutes les époques de sa vie, Wagner se trouva en présence d'amis qui l'eussent volontiers érigé en dogme; il en fut de même, pour d'autres raisons, de ses ennemis.
Page 138
Cependant, l'aspiration généreuse de l'artiste créateur est généralement trop ardente, l'horizon de sa philanthropie trop vaste pour que son regard puisse être arrêté par les barrières des nationalités.
Page 160
En faisant abstraction de toutes les questions déplacées (à quoi peut servir une pareille musique, à quoi elle _doit_ servir), et si l'on se place à un point de vue purement esthétique, on ne peut se demander si Wagner a jamais fait quelque chose de meilleur.
Page 177
216: au milieu d'une.