Early Greek Philosophy & Other Essays Collected Works, Volume Two

By Friedrich Nietzsche

Page 100

We call a man "honest"; we ask, why has
he acted so honestly to-day? Our customary answer runs, "On account of
his honesty." _The_ Honesty! That means again: the "leaf" is the
cause of the leaves. We really and truly do not know anything at all
about an essential quality which might be called _the_ honesty, but we
do know about numerous individualised, and therefore unequal actions,
which we equate by omission of the unequal, and now designate as honest
actions; finally out of them we formulate a _qualitas occulta_ with the
name "Honesty." The disregarding of the individual and real furnishes
us with the idea, as it likewise also gives us the form; whereas nature
knows of no forms and ideas, and therefore knows no species but only
an _x,_ to us inaccessible and indefinable. For our antithesis of
individual and species is anthropomorphic too and does not come from
the essence of things, although on the other hand we do not dare to
say that it does not correspond to it; for that would be a dogmatic
assertion and as such just as undemonstrable as its contrary.

What therefore is truth? A mobile army of metaphors, metonymies,
anthropomorphisms: in short a sum of human relations which became
poetically and rhetorically intensified, metamorphosed, adorned, and
after long usage seem to a nation fixed, canonic and binding; truths
are illusions of which one has forgotten that they _are_ illusions;
worn-out metaphors which have become powerless to affect the senses;
coins which have their obverse effaced and now are no longer of account
as coins but merely as metal.

Still we do not yet know whence the impulse to truth comes, for up to
now we have heard only about the obligation which society imposes in
order to exist: to be truthful, that is, to use the usual metaphors,
therefore expressed morally: we have heard only about the obligation
to lie according to a fixed convention, to lie gregariously in a style
binding for all. Now man of course forgets that matters are going thus
with him; he therefore lies in that fashion pointed out unconsciously
and according to habits of centuries' standing--and by _this very
unconsciousness,_ by this very forgetting, he arrives at a sense for
truth. Through this feeling of being obliged to designate one thing as
"red," another as "cold," a third one as "dumb," awakes a moral emotion
relating to truth. Out of the antithesis "liar" whom nobody trusts,
whom all exclude, man demonstrates to himself the venerableness,
reliability, usefulness of truth. Now as a "_rational_" being he
submits his actions to the sway of

Last Page Next Page

Text Comparison with Considérations inactuelles, deuxième série Schopenhauer éducateur, Richard Wagner à Bayreuth

Page 12
On a véritablement honte d'avoir des contemporains aussi sereins, parce qu'ils compromettent votre époque et nous autres hommes auprès de la postérité.
Page 25
Car il en est ainsi selon eux: la fondation du nouvel empire allemand est le coup le plus décisif et le plus écrasant contre toute philosophie «pessimiste».
Page 30
L'homme de Gœthe est, comme je l'ai dit, l'homme contemplatif de grand style, qui ne se consume pas sur la terre seulement parce qu'il amasse tout ce qui a jamais été grand et mémorable, tout ce qui a jamais été et qui est encore pour en faire sa nourriture et qui vit ainsi, bien que ce ne soit là qu'une vie qui va de désir en désir.
Page 31
Quand vous vous fâcherez une fois sérieusement, ce sera mieux encore.
Page 41
C'est seulement quand, à l'âge actuel ou dans un âge futur, nous avons admis dans cette communauté supérieure des philosophes, des artistes et des saints, que notre amour et notre haine se verront également assigner un but nouveau.
Page 43
Il en est alors des hommes au milieu desquels nous vivons comme d'une accumulation d'ébauches artistiques et précieuses, où tout nous invite à mettre la main à la pâte, à terminer, à assembler ce qui doit être réuni, à compléter ce qui aspire à la perfection.
Page 45
En admettant qu'il se sache assez fort pour pouvoir non seulement enlever les entraves mais encore pour imposer son joug à temps, en admettant que son fondement soit assez large pour pouvoir supporter tout l'édifice de la culture, c'est lui qui, dans la lutte avec les autres Etats, bénéficiera toujours lui-même de la vulgarisation de la culture parmi ses citoyens.
Page 52
Il est froid, de sorte que volontiers on le tiendrait pour cruel.
Page 84
C'était en même temps la seule chose qui ne fût point en son pouvoir, qu'il devait se contenter d'observer et d'accepter, tandis que les sollicitations à l'infidélité et les terribles dangers dont elle le menaçait l'environnaient d'une manière de plus en plus pressante.
Page 85
Les dangers et les désespoirs abondent dans la carrière de tout artiste véritable jeté dans l'arène des temps modernes.
Page 91
Ne fût-ce que pour comprendre jusqu'à quel point le rapport de nos arts avec la vie est un symbole de la dégénérescence de cette vie même, jusqu'à quel point nos théâtres sont une honte pour ceux qui les construisent et s'y rendent, il faudrait déjà modifier complètement son jugement et pouvoir regarder ce.
Page 94
Celui qui combat pour l'avancement de la justice et de l'amour parmi les hommes n'a pas besoin de s'effrayer devant elle, car il ne se verra en face de ses véritables ennemis que le jour où il aura mené à bonne fin le combat engagé contre leur avant-garde, la culture d'aujourd'hui.
Page 102
Lorsque je contemple, dans les villes populeuses, des milliers d'individus qui passent devant moi avec un air pressé et hébété, je ne cesse de me répéter que ces gens doivent être mal à l'aise.
Page 128
Voilà pourquoi la symphonie ne fut plus, après Beethoven, qu'une création si singulièrement confuse, surtout lorsqu'elle s'efforçait encore par moments de bégayer le langage pathétique de Beethoven.
Page 130
Mais il pourra probablement objecter que ceux-là seuls sont affligés de peines qui ne sont pas encore libérés.
Page 133
Il rattache des espérances là où l'observateur de sang-froid ne fait que hausser les épaules; il se trompe cent fois pour l'emporter une seule fois sur cet observateur.
Page 139
S'il ne peut pas se passer de sa foi en l'avenir, cela signifie simplement qu'il discerne chez les hommes d'aujourd'hui certaines propriétés qui n'appartiennent pas au caractère et a l'ossature immuable de l'espèce humaine, mais qui se montrent variables et même périssables; or, c'est précisément _à cause de ces propriétés_ que l'art est aujourd'hui sans patrie et que Wagner lui-même doit être le précurseur et l'annonciateur d'une autre époque.
Page 161
Ce que j'ai écrit moi-même, autrefois, dans mes «jeunes années», au sujet de Schopenhauer et de Wagner--et, plutôt que de l'écrire, je l'ai _peint_, peut-être en fresques trop audacieuses, exubérantes, trop juvéniles,--je ne veux du moins pas l'examiner ici, dans ses détails, pour déterminer jusqu'à quel point ce fut vrai ou faux.
Page 167
POUR LA HIÉRARCHIE.
Page 177
La première ligne indique l'original, la seconde la correction: p.