Beyond Good and Evil

By Friedrich Nietzsche

Page 59

of the power and art of flying as his privilege and his
peculiarly enviable happiness; such a person, who believes that on the
slightest impulse, he can actualize all sorts of curves and angles, who
knows the sensation of a certain divine levity, an "upwards"
without effort or constraint, a "downwards" without descending
or lowering--without TROUBLE!--how could the man with such
dream-experiences and dream-habits fail to find "happiness" differently
coloured and defined, even in his waking hours! How could he fail--to
long DIFFERENTLY for happiness? "Flight," such as is described by poets,
must, when compared with his own "flying," be far too earthly, muscular,
violent, far too "troublesome" for him.

194. The difference among men does not manifest itself only in the
difference of their lists of desirable things--in their regarding
different good things as worth striving for, and being disagreed as to
the greater or less value, the order of rank, of the commonly recognized
desirable things:--it manifests itself much more in what they regard as
actually HAVING and POSSESSING a desirable thing. As regards a woman,
for instance, the control over her body and her sexual gratification
serves as an amply sufficient sign of ownership and possession to the
more modest man; another with a more suspicious and ambitious thirst for
possession, sees the "questionableness," the mere apparentness of such
ownership, and wishes to have finer tests in order to know especially
whether the woman not only gives herself to him, but also gives up for
his sake what she has or would like to have--only THEN does he look upon
her as "possessed." A third, however, has not even here got to the limit
of his distrust and his desire for possession: he asks himself whether
the woman, when she gives up everything for him, does not perhaps do
so for a phantom of him; he wishes first to be thoroughly, indeed,
profoundly well known; in order to be loved at all he ventures to let
himself be found out. Only then does he feel the beloved one fully in
his possession, when she no longer deceives herself about him, when
she loves him just as much for the sake of his devilry and concealed
insatiability, as for his goodness, patience, and spirituality. One
man would like to possess a nation, and he finds all the higher arts of
Cagliostro and Catalina suitable for his purpose. Another, with a more
refined thirst for possession, says to himself: "One may not deceive
where one desires to possess"--he is irritated and impatient at the idea
that a mask of him should rule in the hearts of

Last Page Next Page

Text Comparison with Considérations inactuelles, deuxième série Schopenhauer éducateur, Richard Wagner à Bayreuth

Page 5
Mais la culture est une délivrance; elle arrache l'ivraie, déblaye les décombres, éloigne le ver qui blesse le tendre germe de la plante; elle projette des rayons de lumière et de chaleur;.
Page 25
Depuis que le monde existe on a souvent fondé des Etats; c'est là une vieille histoire! Comment une innovation politique devrait-elle suffire pour faire, une fois pour toutes, des hommes de joyeux habitants de la terre? Si quelqu'un croit, cependant, de tout son cœur que cela est possible, qu'il se présente, car il mérite vraiment d'être nommé professeur de philosophie à une université allemande, comme Harms à Berlin, Jürgen Meyer à Bonn et Carrière à Munich.
Page 27
.
Page 33
L'énigme que doit deviner l'homme, il ne peut la deviner que dans l'être, dans le conditionné, dans l'impérissable.
Page 37
Nous nous en apercevons tous dans certains moments, où nous ne faisons les plus longs préparatifs de notre vie que pour finir nos tâches véritables; où nous voudrions cacher notre tête n'importe où, pourvu que notre conscience aux cent yeux ne puisse nous saisir; où nous abandonnons notre cœur en hâte à l'Etat, au gain lucratif, à la société, à la science, simplement pour que ce cœur ne soit plus en notre possession; où nous nous abandonnons nous-mêmes aveuglément à la dure tâche quotidienne plus qu'il ne serait nécessaire pour nous--et tout cela parce qu'il nous semble plus indispensable encore de ne pas reprendre conscience de nous-mêmes.
Page 47
C'est du moins ce qu'a affirmé récemment l'académicien berlinois Dubois-Reymond.
Page 53
Mais c'est _cette_ vérité seule qu'on est prêt a servir, c'est pourquoi on peut tracer une limite rigoureuse entre les vérités avantageuses, servies par un grand nombre, et les vérités désavantageuses, auxquelles ne s'adonnent que quelques-uns, dont on ne peut pas dire: _ingenii largitor venter_.
Page 74
C'est là une grande différence.
Page 80
Si ce que quelqu'un sait le mieux et fait le plus volontiers ne laissait une empreinte visible sur toute l'orientation de sa vie, ce serait là un phénomène bien singulier.
Page 81
Le monde restreint dans les limites duquel il grandit n'était pas composé de telle sorte qu'on eût pu souhaiter à un artiste de vivre sous un pareil horizon.
Page 96
Comment se fait-il, se demande Wagner, que dans la vie des hommes modernes un art comme la musique se soit développé avec une puissance si incomparable? Point n'est besoin d'avoir médiocre opinion de cette vie moderne, pour s'apercevoir qu'il y a ici un problème.
Page 99
Réfléchissez à ceci que l'âme de la musique veut maintenant se créer un corps; qu'elle cherche sa voie, de telle sorte qu'elle devienne visible par.
Page 104
Devant quel accusateur? Telle est la question qu'on se pose avec stupeur.
Page 117
Que de fois Wagner voulut venir en aide à ceux auxquels il s'adressait, pour qu'ils comprissent ce qu'il leur demandait, de telle sorte que, pour guider leur inexpérience et être mieux compris, il se rattachait à des formes, à des expressions d'art déjà connues.
Page 127
Mais, après que l'art de l'éthos eut représenté ces dispositions et ces états d'âme habituels dans des répliques innombrables et toujours pareilles, il tomba dans une sorte d'épuisement, malgré la merveilleuse imagination de ses maîtres.
Page 132
Ces adversaires sont à plaindre; ils s'imaginent qu'ils perdent beaucoup quand ils renoncent à eux-mêmes et ils sont dans l'erreur.
Page 133
Ce but, qui passe avant tous les autres, le pousse à des innovations toujours nouvelles; il en puise d'autant plus à la source de sa communicativité surhumaine, qu'il se sent en lutte avec le siècle qui se détourne de lui, faisant preuve de tant de mauvaise volonté à son égard.
Page 142
allumant dans le ciel un immense et radieux incendie qui purifie le monde de la malédiction .
Page 152
On se trouvait donc en présence d'une contradiction absolue: une expression tout à fait déterminée du sentiment jaillissant sous forme de musique (absolument précis)--et, à côté, le drame, côte à côte d'expressions de sentiments tout à fait déterminés par des paroles et des gestes.
Page 178
271: de s'affirmer avec opinâtreté de s'affirmer avec opiniâtreté p.