Also sprach Zarathustra: Ein Buch für Alle und Keinen

By Friedrich Nietzsche

Page 130

- wie sollte diess
grosse Schicksal nicht auch deine grösste Gefahr und Krankheit sein!

Siehe, wir wissen, was du lehrst: dass alle Dinge ewig wiederkehren
und wir selber mit, und dass wir schon ewige Male dagewesen sind, und
alle Dinge mit uns.

Du lehrst, dass es ein grosses Jahr des Werdens giebt, ein Ungeheuer
von grossem Jahre: das muss sich, einer Sanduhr gleich, immer wieder
von Neuem umdrehn, damit es von Neuem ablaufe und auslaufe: -

- so dass alle diese Jahre sich selber gleich sind, im Grössten und
auch im Kleinsten, - so dass wir selber in jedem grossen Jahre uns
selber gleich sind, im Grössten und auch im Kleinsten.

Und wenn du jetzt sterben wolltest, oh Zarathustra: siehe, wir wissen
auch, wie du da zu dir sprechen würdest: - aber deine Thiere bitten
dich, dass du noch nicht sterbest!

Du würdest sprechen und ohne Zittern, vielmehr aufathmend vor
Seligkeit: denn eine grosse Schwere und Schwüle wäre von dir genommen,
du Geduldigster! -

`Nun sterbe und schwinde ich, würdest du sprechen, und im Nu bin ich
ein Nichts. Die Seelen sind so sterblich wie die Leiber.

Aber der Knoten von Ursachen kehrt wieder, in den ich verschlungen
bin, - der wird mich wieder schaffen! Ich selber gehöre zu den
Ursachen der ewigen Wiederkunft.

Ich komme wieder, mit dieser Sonne, mit dieser Erde, mit diesem Adler,
mit dieser Schlange - _nicht_ zu einem neuen Leben oder besseren Leben
oder ähnlichen Leben:

- ich komme ewig wieder zu diesem gleichen und selbigen Leben, im
Grössten und auch im Kleinsten, dass ich wieder aller Dinge ewige
Wiederkunft lehre, -

- dass ich wieder das Wort spreche vom grossen Erden- und
Menschen-Mittage, dass -ich wieder den Menschen den Übermenschen
künde.

Ich sprach mein Wort, ich zerbreche an meinem Wort: so will es mein
ewiges Loos -, als Verkündiger gehe ich zu Grunde!

Die Stunde kam nun, dass der Untergehende sich selber segnet. Also
_endet_ Zarathustra's Untergang.`" - -

Als die Thiere diese Worte gesprochen hatten, schwiegen sie und
warteten, dass Zarathustra Etwas zu ihnen sagen werde: aber
Zarathustra hörte nicht, dass sie schwiegen. Vielmehr lag er still,
mit geschlossenen Augen, einem Schlafenden ähnlich, ob er schon nicht
schlief: denn er unterredete sich eben mit seiner Seele. Die Schlange
aber und der Adler, als sie ihn solchermaassen schweigsam fanden,
ehrten die grosse Stille um ihn und machten sich behutsam davon.



Von der grossen Sehnsucht

Oh meine Seele, ich lehrte dich "Heute" sagen wie "Einst" und
"Ehemals" und über alles Hier und Da und Dort deinen Reigen hinweg
tanzen.

Oh meine Seele, ich erlöste dich von allen Winkeln, ich kehrte Staub,
Spinnen und Zwielicht von dir ab.

Oh meine Seele, ich wusch die

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 1
" Zarathoustra répondit: "Qu'ai-je parlé d'amour! Je vais faire un présent aux hommes.
Page 2
L'heure où votre bonheur même se tourne en dégoût, tout comme votre raison et votre vertu.
Page 9
Quand le matin commença à poindre, Zarathoustra se trouvait dans une forêt profonde et aucun chemin ne se dessinait plus devant lui.
Page 36
C'est l'homme qui mit des valeurs dans les choses, afin de se conserver, - c'est lui qui créa le sens des choses, un sens humain! C'est pourquoi il s'appelle "homme", c'est-à-dire, celui qui évalue.
Page 45
Et tous ceux qui cherchent la gloire doivent au bon moment prendre congé de l'honneur, et exercer l'art difficile de s'en aller à temps.
Page 49
Et pourquoi ne voulez-vous pas déchirer ma couronne? Vous me vénérez; mais que serait-ce si votre vénération s'écroulait un jour? Prenez garde à ne pas être tués par une statue! Vous dites que vous croyez en Zarathoustra? Mais qu'importe Zarathoustra! Vous êtes mes croyants: mais qu'importent tous les croyants! Vous ne vous étiez pas encore cherchés: alors vous m'avez trouvé.
Page 52
Ce ne sera peut-être pas vous-mêmes, mes frères! Mais vous pourriez vous transformer en pères et en ancêtres du Surhumain: que ceci soit votre meilleure création! - Dieu est une conjecture: mais je veux que votre conjecture soit limitée dans l'imaginable.
Page 62
En vérité, Zarathoustra est un vent fort pour tous les bas-fonds; et il donne ce conseil à ses ennemis et à tout ce qui crache et vomit: "Gardez-vous de cracher _contre_ le vent!" Ainsi parlait Zarathoustra.
Page 91
Tu les effrayeras et tu les renverseras de ton rire; la syncope et le réveil prouveront ta puissance sur eux.
Page 110
Je suis devenu celui qui bénit et qui affirme: et j'ai longtemps lutté pour cela; je fus un lutteur, afin d'avoir un jour les mains libres pour bénir.
Page 112
Ils parlent tous de moi quand ils sont assis le soir autour du foyer, - ils parlent de moi, mais personne ne pense - à moi! C'est là le nouveau silence que j'ai appris à connaître: le bruit qu'ils font autour de moi dépolie un manteau sur mes pensées.
Page 118
Ici pourrissent tous les grandes sentiments: ici on ne laisse cliqueter que les petits sentiments desséchés! Ne sens-tu pas déjà l'odeur des abattoirs et des gargotes de l'esprit? Les vapeurs des esprits abattus ne font-elles pas fumer cette ville? Ne vois-tu pas les âmes suspendues comme des torchons mous et malpropres? - et.
Page 145
Veillez à la façon dont vous concluez vos mariages, veillez à ce que ce ne soit pas une mauvaise _conclusion_! Vous avez conclu trop tôt: il s'en _suit_ donc - une rupture! Et il vaut mieux encore rompre le mariage que de se courber et de mentir! - Voilà ce qu'une femme m'a dit: "Il est vrai que j'ai brisé les liens du mariage, mais les liens du mariage m'avaient d'abord brisée - moi!" J'ai toujours trouvé que ceux qui étaient mal assortis étaient altérés de la pire vengeance: ils se vengent sur tout le monde de ce qu'ils ne peuvent plus marcher séparément.
Page 153
O mon âme, je t'ai rendu la liberté sur ce qui est créé et sur ce qui est incréé: et qui connaît comme toi la volupté de l'avenir? O mon âme, je t'ai enseigné le mépris qui ne vient pas comme la vermoulure, le grand mépris aimant qui aime le plus où il méprise le plus.
Page 173
Comment? Une rançon! Que veux-tu comme rançon? Demande beaucoup - ma fierté te le conseille! et parle brièvement - c'est le conseil de mon autre fierté! Ah! Ah! C'est moi - moi que tu veux? Moi - tout entier?.
Page 174
Qui a le droit de _me_ parler ainsi, à moi qui suis le plus grand des vivants d'aujourd'hui?" - et un regard vert fondit de ses yeux sur Zarathoustra.
Page 190
Il me persuade, je ne sais comment? il me touche intérieurement d'une main caressante, il me fait violence.
Page 202
Marchez sur les traces où déjà la vertu de vos pères a marché.
Page 224
Mais il me manque encore mes hommes véritables!" - Ainsi parlait Zarathoustra; mais alors il arriva qu'il se sentit soudain entouré, comme par des oiseaux innombrables qui voltigeaient autour de lui, - le bruissement de tant d'ailes et la poussée autour de sa tête étaient si grands qu'il ferma les yeux.
Page 228
Il faut l'arracher à la vie par des commandements absolus, par de terribles tyrans.