Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 98

solitude,
mais cette fois-ci l'ours retourne sans joie à sa caverne!

Que m'est-il arrivé? Qui m'oblige à partir? - Hélas! l'_Autre_, qui
est ma maîtresse en colère, le veut ainsi, elle m'a parlé; vous ai-je
jamais dit son nom?

Hier, vers le soir, _mon heure la plus silencieuse_ m'a parlé: c'est là
le nom de ma terrible maîtresse.

Et voilà ce qui s'est passé, - car il faut que je vous dise tout, pour
que votre coeur ne s'endurcisse point contre celui qui s'en va
précipitamment!

Connaissez-vous la terreur de celui qui s'endort? -

Il s'effraye de la tête aux pieds, car le sol vient à lui manquer et le
rêve commence.

Je vous dis ceci en guise de parabole. Hier à l'heure la plus
silencieuse le sol m'a manqué: le rêve commença.

L'aiguille s'avançait, l'horloge de ma vie respirait, jamais je n'ai
entendu un tel silence autour de moi: en sorte que mon coeur s'en
effrayait.

Soudain j'entendis l'_Autre_ qui me disait sans voix: "_Tu le sais
Zarathoustra._" -

Et je criais d'effroi à ce murmure, et le sang refluait de mon visage,
mais je me tus.

Alors l'_Autre_ reprit sans voix: "Tu le sais, Zarathoustra, mais tu ne
le dis pas!" -

Et je répondis enfin, avec un air de défit: "Oui, je le sais, mais je
ne veux pas le dire!"

Alors l'_Autre_ reprit sans voix: "Tu ne _veux_ pas, Zarathoustra?
Est-ce vrai? Ne te cache pas derrière cet air de défi!" -

Et moi de pleurer et de trembler comme un enfant et de dire: "Hélas! je
voudrais bien, mais comment le puis-je? Fais-moi grâce de cela! C'est
au-dessus de mes forces!"

Alors l'_Autre_ repris sans voix: "Qu'importe de toi, Zarathoustra?
Dis ta parole et brise-toi!" -

Et je répondis: "Hélas! est-ce _ma_ parole? Qui suis-_je_? J'en
attends un plus digne que moi; je ne suis pas digne, même de me briser
contre lui."

Alors l'_Autre_ repris sans voix: "Qu'importe de toi? Tu n'es pas
encore assez humble à mon gré, l'humilité a la peau la plus dure."

Et je répondis: "Que n'a pas déjà supporté la peau de mon humilité!
J'habite eux pieds de ma hauteur: l'élévation de mes sommets, personne
ne me l'a jamais indiquée, mais je connais bien mes vallées."

Alors l'_Autre_ reprit sans voix: "O Zarathoustra, qui a des montagnes
à déplacer, déplace aussi des vallées et des bas-fonds." -

Et je répondis: "Ma parole n'a pas encore déplacé de montagnes etce que
j'ai dit n'a pas atteint les hommes. Il est vrai que je suis allé chez
les hommes, mais je ne les ai pas encore atteints."

Alors

Last Page Next Page

Text Comparison with The Dawn of Day

Page 13
10.
Page 36
--Christianity overspread life with a new and unlimited _insecurity_, thereby creating new safeties, enjoyments and recreations, and new valuations of all things.
Page 40
68.
Page 73
Our experiences, as I have already said, are all in this sense means of nutriment, but scattered about with a careless hand and without discrimination between the hungry and the overfed.
Page 93
LOOKING FAR AHEAD.
Page 96
In other words, we have become incapable of believing in a future which is reserved for us, as the ancients did, who--in contradistinction to ourselves--were much less sceptical regarding that which is to be than that which is.
Page 106
That is why cunning statesmen usually act their comedy under the cloak of a kind of rough and ready consistency.
Page 109
--They tell me that our art is meant for the men of the present day, these greedy, unsatisfied, undisciplined, disgusted, and harassed spirits, and that it exhibits to them a picture of.
Page 124
THE IMPOSSIBLE CLASS.
Page 137
244.
Page 142
to one another.
Page 144
THE PURIFICATION OF RACES.
Page 145
WARM AND COLD VIRTUES.
Page 162
A victory and a conquered position are no longer your concern, but that of truth--and your defeat also is no longer your concern! 371.
Page 170
THE EMBELLISHMENT OF SCIENCE.
Page 173
CASUISTIC.
Page 175
WHERE THE NOBLEST ARE MISTAKEN.
Page 181
Thus also we should walk about among men as their discoverers and explorers, meting out to them good and evil in order that we may unveil the peculiar beauty which is seen with some in the sunshine, in others under thunder-clouds, or with others again only in twilight and under a rainy sky.
Page 201
It is probable, however, that the need felt by the weary intellect for alleviation is the main source of this belief--it precedes it in time, though appearances may indicate the contrary.
Page 216
.