Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 64

sont en même temps
des prédicateurs de l'égalité et des tarentules.

Elles parlent en faveur de la vie, ces araignées venimeuses:
quoiqu'elles soient accroupies dans leurs cavernes et détournées de la
vie, car c'est ainsi qu'elles veulent faire mal.

Elles veulent faire mal à ceux qui ont maintenant la puissance: car
c'est à ceux-là que la prédication de la mort est le plus familière.

S'il en était autrement, les tarentules enseigneraient autrement: car
c'est elles qui autrefois surent le mieux calomnier le monde et allumer
les bûchers.

C'est avec ces prédicateurs de l'égalité que je ne veux pas être mêlé
et confondu. Car ainsi _me_ parle la justice: "Les hommes ne sont pas
égaux."

Il ne faut pas non plus qu'ils le deviennent. Que serait donc mon
amour du Surhumain si je parlais autrement?

C'est sur mille ponts et sur mille chemins qu'ils doivent se hâter vers
l'avenir, et il faudra mettre entre eux toujours plus de guerres et
d'inégalités: c'est ainsi que me fait parler mon grand amour!

Il faut qu'ils deviennent des inventeurs de statues et de fantômes par
leurs inimitiés, et, avec leurs statues et leurs fantômes, ils
combattront entre eux le plus grand combat!

Bon et mauvais, riche et pauvre, haut et bas et tous les noms de
valeurs: autant d'armes et de symboles cliquetants pour indiquer que la
vie doit toujours à nouveau se surmonter elle-même!

La vie veut elle-même s'élever dans les hauteurs avec des piliers et
des degrés: elle veut scruter les horizons lointains et regarder au
delà des beautés bienheureuses, - _c'est pourquoi_ il lui faut des
hauteurs!

Et puisqu'il faut des hauteurs, il lui faut des degrés et de
l'opposition à ces degrés, l'opposition de ceux qui s'élèvent! La vie
veut s'élever et, en s'élevant, elle veut se surmonter elle-même.

Et voyez donc, mes amis! voici la caverne de la tarentule, c'est ici
que s'élèvent les ruines d'un vieux temple, - regardez donc avec des
yeux illuminés!

En vérité Celui qui assembla jadis ses pensées en un édifice de pierre,
dressé vers les hauteurs, connaissait le secret de la vie, comme le
plus sage d'entre tous!

Il faut que dans la beauté, il y ait encore de la lutte et de
l'inégalité et une guerre de puissance et de suprématie, c'est ce qu'Il
nous enseigne ici dans le symbole le plus lumineux.

Ici les voûtes et les arceaux se brisent divinement dans la lutte: la
lumière et l'ombre se combattent en un divin effort.-

De même, avec notre certitude et notre beauté, soyons ennemis, nous
aussi, mes amis! Assemblons divinement nos efforts les uns _contre_
les autres! -

Malheur! voilà que j'ai

Last Page Next Page

Text Comparison with Dityrambeja

Page 0
Minä valani vannoin kun yöhyt ylläni synkkänä uhkas, kun tähdet ei välkkyneet kannella taivaan, vihan salamat viilsi vain pimeätä pintaa, min alla purjehti pilvet.
Page 1
Ei vaalijoiksi teistä sen valkean vallan, ei päästäjiksi synkeiden pilvien kohdun, ei leikkienne tantere kultainen kenttä öisien tulten.
Page 2
3.
Page 3
1.
Page 4
On sota niinkuin tammi taivas-latva, jot' ase hirveinkään ei maahan lyö, sen pirstoo vasta salamoista suurin, min synnyttävi synkin, oudoin yö.
Page 5
NAINEN.
Page 6
Valot, soitto ja gondolit -- hämyn helmahan kaikki ui juopuen pois.