Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 37

du prochain et vous exprimez cela par de
belles paroles. Mais je vous le dis: votre amour du prochain, c'est
votre mauvais amour de vous-mêmes.

Vous entrez chez le prochain pour fuir devant vous-mêmes et de cela
vous voudriez faire une vertu: mais je pénètre votre "désintéressement".

Le _toi_ est plus vieux que le _moi;_ le _toi_ est sanctifié, mais
point encore le _moi:_ ainsi l'homme s'empresse auprès de son prochain.

Est-ce que je vous conseille l'amour du prochain? Plutôt encore je
vous conseillerais la fuite du prochain et l'amour du lointain!

Plus haut que l'amour du prochain se trouve l'amour du lointain et de
ce qui est à venir. Plus haut encore que l'amour de l'homme, je place
l'amour des choses et des fantômes.

Ce fantôme qui court devant toi, mon frère, ce fantôme est plus beau
que toi; pourquoi ne lui prêtes-tu pas ta chair et tes os? Mais tu as
peur et tu t'enfuis chez ton prochain.

Vous ne savez pas vous supporter vous-mêmes et vous ne vous aimez pas
assez: c'est pourquoi vous voudriez séduire votre prochain par votre
amour et vous dorer de son erreur.

Je voudrais que toute espèce de prochains et les voisins de ces
prochains vous deviennent insupportables. Il vous faudrait alors vous
créer par vous-mêmes un ami au coeur débordant.

Vous invitez un témoin quand vous voulez dire du bien de vous-mêmes; et
quand vous l'avez induit à bien penser de vous, c'est vous qui pensez
bien de vous.

Celui-là seul ne ment pas qui parle contre sa conscience, mais surtout
celui qui parle contre son inconscience. Et c'est ainsi que vous
parlez de vous-mêmes dans vos relations et vous trompez le voisin sur
vous-mêmes.

Ainsi parle le fou: "Les rapports avec les hommes gâtent le caractère,
surtout quand on n'en a pas."

L'un va chez le prochain parce qu'il se cherche, l'autre parce qu'il
voudrait s'oublier. Votre mauvais amour de vous-mêmes fait de votre
solitude une prison.

Ce sont les plus lointains qui payent votre amour du prochain; et quand
vous n'êtes que cinq ensemble, vous en faites toujours mourir un
sixième.

Je n'aime pas non plus vos fêtes: j'y ai trouvé trop de comédiens, et
même les spectateurs se comportaient comme des comédiens.

Je ne vous enseigne pas le prochain, mais l'ami. Que l'ami vous soit
la fête de la terre et un pressentiment du Surhumain.

Je vous enseigne l'ami et son coeur débordant. Mais il faut savoir
être tel une éponge, quand on veut être aimé par des coeurs débordants.

Je vous enseigne l'ami qui porte en lui un monde achevé,

Last Page Next Page

Text Comparison with The Will to Power, Book III and IV An Attempted Transvaluation of all Values

Page 6
In the Fourth Book Nietzsche is really at his very best.
Page 16
Our apparatus for acquiring knowledge is not adjusted for knowledge.
Page 17
" 501.
Page 25
_The part "consciousness" plays,_--It is essential that one should not mistake the part that "consciousness plays" it is our _relation to the outer world; it was the outer world that developed it.
Page 38
556.
Page 44
The Greeks of the strongest period, who entertained no fear whatever of themselves, but on the contrary were pleased with themselves, brought down their gods to all their emotions.
Page 69
That which we call our "_consciousness_" is quite guiltless of any of the essential processes of our preservation and growth; and no human brain could be so subtle as to construct anything more than a machine--to which every organic process is infinitely superior.
Page 121
This age knows just as little concerning the absorption of the individual, of his mergence into a great type of men who do not want to be personalities.
Page 124
g.
Page 131
.
Page 132
_ They look incomparably fairer, do these pretty creatures, when they have lost their head a little; and how well they know it too, they are even more delightful _because_ they know it! Lastly, it is their finery which inspires them; their finery is their third little intoxication.
Page 133
.
Page 143
Harlotry in instrumentation.
Page 145
.
Page 157
Finally, _the social mishmash,_ which is the result of revolution, of the establishment of equal rights, and of the superstition, the "equality of men.
Page 169
Who would dare to disgust the mediocre of.
Page 171
_ The increasing belittlement of man is precisely the impelling power which leads one to think of the cultivation of a _stronger race:_ a race which would have a surplus precisely there where the dwarfed species was weak and growing weaker (will, responsibility, self-reliance, the ability to postulate aims for one's self).
Page 200
Planer au-dessus et avoir des griffes, voila le lot des grands génies.
Page 213
_--Philosophy, as I have understood it and lived it up to the present, is the voluntary quest of the repulsive and atrocious aspects of existence.
Page 216
Their courage consists in their struggle with their Asiatic nature: they were not given beauty, any more than they were given Logic and moral! naturalness: in them these things are victories, they are willed and fought for--they constitute the _triumph_ of the Greeks.