Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 210

L'enchanteur, lui
aussi, se mit à rire et il dit d'un ton rusé: "Eh bien! il s'en est
allé mon mauvais esprit!

Et ne vous ai-je pas moi-même mis en défiance contre lui, lorsque je
disais qu'il est un imposteur, un esprit de mensonge et de tromperie?

Surtout quand il se montre nu. Mais que puis-je faire à ses malices,
_moi_! Est-ce _moi_ qui l'ai créé et qui ai créé le monde?

Eh bien! soyons de nouveau bons et de bonne humeur! Et quoique
Zarathoustra ait le regard sombre - regardez-le donc! il m'en veut - :
- avant que la nuit soit venue il apprendra de nouveau à m'aimer et à
me louer, il ne peut pas vivre longtemps sans faire de pareilles folies.

_Celui-là_ - aime ses ennemis: c'est lui qui connaît le mieux cet art,
parmi tous ceux que j'ai rencontrés. Mais il s'en venge - sur ses
amis!"

Ainsi parlait le vieil enchanteur, et les hommes supérieurs
l'acclamèrent: en sorte que Zarathoustra se mit à circuler dans sa
caverne, secouant les mains de ses amis avec méchanceté et amour, -
comme quelqu'un qui a quelque chose à excuser et à réparer auprès de
chacun. Mais lorsqu'il arriva à la porte de sa caverne, voici, il eut
de nouveau envie du bon air qui régnait dehors et de ses animaux, - et
il voulut se glisser dehors.





PARMI LES FILLES DU DÉSERT


1.


"Ne t'en vas pas! dit alors le voyageur qui s'appelait l'ombre de
Zarathoustra, reste auprès de nous, - autrement la vieille et lourde
affliction pourrait de nouveau s'emparer de nous.

Déjà le vieil enchanteur nous a prodigué ce qu'il avait de plus
mauvais, et, regarde donc, le vieux pape qui est si pieux a des larmes
dans les yeux, et déjà il s'est de nouveau embarqué sur la mer de la
mélancolie.

Il me semble pourtant que ces rois font bonne figure devant nous; car,
parmi nous tous, ce sont eux qui ont le mieux appris à faire bonne mine
aujourd'hui. S'ils n'avaient pas de témoins, je parie que le mauvais
jeu recommencerait, chez eux aussi - le mauvais jeu des nuages qui
passent, de l'humide mélancolie, du ciel voilé, des vents d'automne qui
hurlent: - le mauvais jeu de nos hurlements et de nos cris de détresse:
reste auprès de nous, ô Zarathoustra! Il y a ici beaucoup de misère
cachée qui voudrait parler, beaucoup de soir, beaucoup de nuages,
beaucoup d'air épais!

Tu nous as nourris de fortes nourritures humaines et de maximes
fortifiantes: ne permets pas que, pour le dessert, les esprits de
mollesse,

Last Page Next Page

Text Comparison with The Antichrist

Page 8
I believe nothing of the sort.
Page 9
Perhaps he even fooled himself; charlatans usually do so soon or late.
Page 13
What deceives the professors is the traditional prolixity of philosophers.
Page 18
Through pity that drain upon strength which suffering works is multiplied a thousandfold.
Page 22
I put aside a few sceptics, the types of decency in the history of philosophy: the rest haven't the slightest conception of intellectual integrity.
Page 23
We have unlearned something.
Page 25
--The _good_ god, and the devil like him--both.
Page 27
The fact that the strong races of northern Europe did not repudiate this Christian god does little credit to their gift for religion--and not much more to their taste.
Page 28
In Buddha's teaching egoism is a duty.
Page 32
To the sort of men who reach out for power under Judaism and Christianity,--that is to say, to the _priestly_ class--_decadence_ is no more than a means to an end.
Page 34
26.
Page 38
.
Page 41
_Denial_ is precisely the thing that is impossible to him.
Page 42
"Sin," which means anything that puts a distance between God and man, is abolished--_this is precisely the "glad tidings.
Page 46
.
Page 47
Take away one idea and put a genuine reality in its place--and the whole of Christianity crumbles to nothingness!--Viewed calmly, this strangest of all phenomena, a religion not only depending on errors, but inventive and ingenious _only_ in devising injurious errors, poisonous to life and to the heart--this remains a _spectacle for the gods_--for those gods who are also philosophers, and whom I have encountered, for example, in the celebrated dialogues at Naxos.
Page 56
One Jew more or less--what did it matter?.
Page 64
_Is the cross, then, an argument?_--But about all these things there is one, and one only, who has said what has been needed for thousands of years--_Zarathustra_.
Page 65
" To the man with convictions they are his backbone.
Page 75
The wonderful culture of the Moors in Spain, which was fundamentally nearer to _us_ and appealed more to our senses and tastes than that of Rome and Greece, was _trampled down_ (--I do not say by what sort of feet--) Why? Because it had to thank noble and manly instincts for its origin--because it said yes to life, even to the rare and refined luxuriousness of Moorish life!.