Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 186

Populace en bas! Qu'importe aujourd'hui encore les
"pauvres" et les "riches"! J'ai désappris de fair cette distinction et
je me suis enfui, bien loin, toujours plus loin, jusqu'à ce que je sois
venu auprès de ces vaches."

Ainsi parlait l'apôtre pacifique, et il soufflait et suait d'émotion à
ses propres discours: en sorte que les vaches s'étonnèrent derechef.
Mais Zarathoustra, tandis qu'il proférait ces dures paroles, le
regardait toujours en face, avec un sourire, en secouant
silencieusement la tête.

"Tu te fais violence, prédicateur de la montagne, en usant de mots si
durs. Ta bouche et tes yeux ne sont pas nés pour de pareilles duretés.

Ni même ton estomac à ce qu'il me semble: car il n'est point fait pour
tout ce qui est colère ou haine débordante. Ton estomac a besoin
d'aliments plus doux: tu n'es pas un boucher.

Tu me sembles plutôt herbivore et végétarien. Peut-être mâchonnes-tu
des grains. Tu n'es en tous les cas pas fait pour les joies carnivores
et tu aimes le miel."

"Tu m'as bien deviné, répondit le mendiant volontaire, le coeur allégé.
J'aime le miel, et je mâchonne aussi des grains, car j'ai cherché ce
qui a bon goût et rend l'haleine pure: et aussi ce qui demande beaucoup
de temps, et sert de passe-temps et de friandise aux doux paresseux et
aux fainéants.

Ces vaches, à vrai dire, l'emportent sur tous en cet art: elles ont
inventé de ruminer et de se coucher au soleil. Aussi
s'abstiennent-elles de toutes les pensées lourdes et graves qui
gonflent le coeur."

- " Eh bien! dit Zarathoustra : tu devrais voir aussi _mes_ animaux,
mon aigle et mon serpent, - ils n'ont pas aujourd'hui leur pareil sur
la terre.

Regarde, voici le chemin qui conduit à ma caverne: sois son hôte pour
cette nuit. Et parle, avec mes animaux, du bonheur des animaux, -
jusqu'à ce que je rentre moi-même. Car à présent un cri de détresse
m'appelle en hâte loin de toi. Tu trouves aussi chez moi du miel
nouveau, du miel de ruches dorées d'une fraîcheur glaciale: mange-le!

Mais maintenant prends bien vite congé de tes vaches, homme singulier
et charmant! quoi qu'il puisse t'en coûter. Car ce sont tes meilleurs
amis et tes maîtres de sagesse!" -

"- A l'exception d'un seul que je leur préfère encore, répondit le
mendiant volontaire. Tu es bon toi-même et meilleur encore qu'une
vache, ô Zarathoustra!"

"Va-t'en, va-t'en! vilain flatteur! s'écria Zarathoustra en colère,
pourquoi veux-tu me corrompre par toutes ces louanges et le miel de ces
flatteries?

"Va-t'en, va-t'en loin de moi!" s'écria-t-il

Last Page Next Page

Text Comparison with The Will to Power, Book I and II An Attempted Transvaluation of all Values

Page 3
In the Second Book Herbert Spencer comes in for a number of telling blows, and not the least of these is to be found on page 237, where, although his name is not mentioned, it is obviously implied.
Page 17
.
Page 21
.
Page 25
.
Page 32
Just as the sharp demarcation of nations generates a counter-movement in the form of the most hearty "Fraternity.
Page 33
Sensitiveness is.
Page 76
At bottom, the problem was once again, how to make a certain kind of soul _prevail_: it was also _a popular insurrection in the midst of a priestly people_--a pietistic movement coming from below (sinners, publicans, women, and children).
Page 79
Man must practise, _not_ how to strengthen feelings of value, but how to strengthen action: first of all, one must be able _to do something.
Page 86
_ It makes an impudent abuse of all kinds of plausibilities, and the whole stock of proverbs is used up and foisted upon one in its pages.
Page 91
.
Page 100
.
Page 107
But "object," as an idea, involves a valuation.
Page 118
.
Page 122
The _war_ which thus ensues is the essential factor: it is a means of _separating_ things, _leading to stronger_ isolation.
Page 135
_ .
Page 143
.
Page 157
.
Page 162
Neither should false personalities be invented; one should not say, for instance, "Nature is cruel.
Page 178
This is the problem.
Page 179
.