Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 178

loue comme le Dieu d'amour ne se fait pas une idée assez
élevée sur l'amour même. Ce Dieu ne voulait-il pas aussi être juge?
Mais celui qui aime, aime au delà du châtiment et de la récompense.

Lorsqu'il était jeune, ce Dieu d'Orient, il était dur et altéré de
vengeance, il s'édifia un enfer pour divertir ses favoris.

Mais il finit par devenir vieux et mou et tendre et compatissant,
ressemblant plus à un grand-père qu'à un père, mais ressemblant
davantage encore à une vieille grand'mère chancelante.

Le visage ridé, il était assis au coin du feu, se faisant des soucis à
cause de la faiblesse de ses jambes, fatigué du monde, fatigué de
vouloir, et il finit par étouffer un jour de sa trop grande pitié." -

"Vieux pape, interrompit alors Zarathoustra, as-tu vu _cela_ de tes
propres yeux? Il se peut bien que cela se soit passé ainsi: _ainsi_,
et aussi autrement. Quand les dieux meurent, ils meurent toujours de
plusieurs sortes de morts.

Eh bien! De telle ou de telle façon, de telle et de telle façon - il
n'est plus! Il répugnait à mes yeux et à mes oreilles, je ne voudrais
rien lui reprocher de pire.

J'aime tout ce qui a le regard clair et qui parle franchement. Mais
lui - tu le sais bien, vieux prêtre, il avait quelque chose de ton
genre, du genre des prêtres - il était équivoque.

Il avait aussi l'esprit confus. Que ne nous en a-t-il pas voulu, ce
coléreux, de ce que nous l'ayons mal compris. Mais pourquoi ne
parlait-il pas plus clairement?

Et si c'était la faute à nos oreilles, pourquoi nous donnait-il des
oreilles qui l'entendaient mal? S'il y avait de la bourbe dans nos
oreilles, eh bien! qui donc l'y avait mise?

Il y avait trop de chose qu'il ne réussissait pas, ce potier qui
n'avait pas fini son apprentissage. Mais qu'il se soit vengé sur ses
pots et sur ses créatures, parce qu'il les avait mal réussie; - cela
fut un péché contre le _bon goût_.

Il y a aussi un bon goût dans la pitié: ce _bon goût_ a fini par dire:
"Enlevez-nous un _pareil_ Dieu. Plutôt encore pas de Dieu du tout,
plutôt encore organiser les destinées à sa tête, plutôt être fou,
plutôt être soi-même Dieu!"

- "Qu'entends-je! dit en cet endroit le vieux pape en dressant
l'oreille; ô Zarathoustra tu es plus pieux que tu ne le crois, avec une
telle incrédulité. Il a dû y avoir un Dieu quelconque qui t'a converti
à ton impiété.

N'est-ce

Last Page Next Page

Text Comparison with Ainsi Parlait Zarathoustra

Page 0
Et ainsi parla le vieillard et il dit à Zarathoustra: "Il ne m'est pas inconnu, ce voyageur; voilà bien des années qu'il passa par ici.
Page 5
quelque chose dont ils sont fiers.
Page 15
Ce monde éternellement imparfait, image, et image imparfaite, d'une éternelle contradiction - une joie enivrante pour son créateur imparfait: tel me parut un jour le monde.
Page 19
Je ne le veux point tel le commandement d'un dieu, ni tel une loi et une nécessité humaine: qu'il ne me soit point un indicateur vers des terres supérieures et vers des paradis.
Page 37
Il vous faudrait alors vous créer par vous-mêmes un ami au coeur débordant.
Page 39
Garde-toi aussi de la sainte simplicité! Tout ce qui n'est pas simple lui est impie; elle aime aussi à jouer avec le feu - des bûchers.
Page 40
L'homme doit être élevé pour la guerre, et la femme pour le délassement du guerrier: tout le reste est folie.
Page 48
2 Ici Zarathoustra se tut quelque temps et il regarda ses disciples avec amour.
Page 51
J'ai trop longtemps langui et regardé dans le lointain.
Page 55
"Voici, je suis une maladie" - ainsi parle la mauvaise action; ceci est sa franchise.
Page 66
Libre du bonheur des esclaves, délivrée des dieux et des adorations, sans épouvante et épouvantable, grande et solitaire: telle est la volonté du véridique.
Page 79
Vous les "hommes de la réalité"! Toutes les époques déblatèrent les unes contre les autres dans vos esprits; et les rêves et les bavardages de toutes les époques étaient plus réels encore que votre raison éveillée! Vous êtes stériles: c'est _pourquoi_ vous manquez de foi.
Page 80
"Ce serait pour moi la bonne part - ainsi s'éconduit lui-même celui qui a été éconduit - d'aimer la terre comme l'aime la lune et de ne toucher sa beauté que des yeux.
Page 121
Quand des feuilles se fanent, - pourquoi se plaindrait-on! Laisse-les aller, laisse-les tomber, ô Zarathoustra, et ne te plains pas! Souffle plutôt parmi eux avec le bruissement du vent, - souffle parmi ces feuilles, ô Zarathoustra, que tout ce qui est _fané_ tombe et s'en aille de toi plus vite encore! - - 2.
Page 126
O pourquoi l'aurore est-elle venue trop.
Page 128
Volupté - c'est pour tous les pénitents en silice qui méprisent le corps, l'aiguillon et la mortification, c'est le "monde" maudit chez tous les hallucinés de l'arrière-monde: car elle nargue et éconduit tous les hérétiques.
Page 158
Si jamais un souffle est venu vers moi, un souffle de ce souffle créateur, de cette nécessité divine qui force même les hasards à danser les danses d'étoiles: Si jamais j'ai ri du rire de l'éclair créateur que suit en grondant, mais avec obéissance, le long tonnerre de l'action: Si jamais j'ai joué aux dés avec des dieux, à la table divine de la terre, en sorte que la terre tremblait et se brisait, soufflant en l'air des fleuves de flammes: - car la terre est une table divine, tremblante de nouvelles paroles créatrices et d'un bruit de dés divins: - O comment ne serais-je pas ardent de l'éternité, ardent du nuptial anneau des anneaux, - l'anneau du devenir et du retour? Jamais encore je n'ai trouvé la femme de qui je voudrais avoir des enfants, si ce n'est cette femme que j'aime: car je t'aime, ô éternité! Car je t'aime, ô Éternité! 4.
Page 172
L'ENCHANTEUR 1.
Page 197
"Écoutez-moi donc ce viveur de Zarathoustra! dit-il en plaisantant: va-t-on dans les cavernes et sur les hautes montagnes pour faire un pareil festin? Maintenant, en vérité, je comprends ce qu'il nous enseigna jadis: "Bénie soit la petite pauvreté!" Et je comprends aussi pourquoi il veut supprimer les mendiants.
Page 201
Cet aujourd'hui n'appartient-il pas à la populace? La populace cependant ne sait pas ce qui est grand, ce qui est petit, ce qui est droit et honnête: elle est innocemment tortueuse, elle ment toujours.