Ainsi Parlait Zarathoustra

By Friedrich Nietzsche

Page 126

fond du coeur, les mains agitées comme celles
d'un fou et le coeur affolé en petits mensonges de la pitié: - ainsi
j'ai toujours vécu parmi les hommes.

J'étais assis parmi eux, déguisé, prêt à _me_ méconnaître pour _les_
supporter, aimant à me dire pour me persuader: "Fou que tu es, tu ne
connais pas les hommes!"

On désapprend ce que l'on sait des hommes quand on vit parmi les
hommes. Il y a trop de premiers plans chez les hommes, - que peuvent
faire _là_ les vues lointaines et perçantes!

Et s'ils me méconnaissaient: dans ma folie, je les ménageais plus que
moi-même à cause de cela: habitué que j'étais à la dureté envers
moi-même, et me vengeant souvent sur moi-même de ce ménagement.

Piqué de mouches venimeuses, et rongé comme la pierre, par les
nombreuses gouttes de la méchanceté, ainsi j'étais parmi eux et je me
disais encore: "Tout ce qui est petit est innocent de sa petitesse!"

C'est surtout ceux qui s'appelaient "les bons" que j'ai trouvés être
les mouches les plus venimeuses: ils piquent en toute innocence; ils
mentent en toute innocence; comment _sauraient_-ils être - justes
envers moi!

La pitié enseigne à mentir à ceux qui vivent parmi les bons. La pitié
rend l'air lourd à toutes les âmes libres. Car la bêtise des bons est
insondable.

Me cacher moi-même et ma richesse - _voilà_ ce que j'ai appris à faire
là-bas: car j'ai trouvé chacun riche pauvre d'esprit. Ce fut là le
mensonge de ma pitié de savoir chez chacun, de voir et de sentir chez
chacun ce qui était pour lui _assez_ d'esprit, ce qui était _trop_
d'esprit pour lui!

Leurs sages rigides, je les ai appelés sages, non rigides, - c'est
ainsi que j'ai appris à avaler les mots. Leurs fossoyeurs: je les ai
appelés chercheurs et savants, - c'est ainsi que j'ai appris à changer
les mots.

Les fossoyeurs prennent les maladies à force de creuser des fosses.
Sous de vieux décombres dorment des exhalaisons malsaines. Il ne faut
pas remuer le marais. Il faut vivre sur les montagnes.

C'est avec des narines heureuses que je respire de nouveau la liberté
des montagnes! mon nez est enfin délivré de l'odeur de tous les être
humains!

Chatouillée par l'air vif, comme par des vins mousseux, mon âme
_éternue_, - et s'acclame en criant: "A ta santé!"


Ainsi parlait Zarathoustra.





DES TROIS MAUX


1.


En rêve, dans mon dernier rêve du matin, je me trouvais aujourd'hui sur
un promontoire, au delà du monde, je tenais une balance dans la main et
je _pesais_ le monde.

O pourquoi l'aurore est-elle venue trop

Last Page Next Page

Text Comparison with The Antichrist

Page 4
His dreams were thoroughly Hellenic; his whole manner of thinking was Hellenic; his peculiar errors were Hellenic no less.
Page 9
And now "The Antichrist," after fifteen years of neglect, is being reprinted.
Page 16
We thirsted for the lightnings and great deeds; we kept as far as possible from the happiness of the weakling, from "resignation".
Page 20
His profound instinct of self-preservation stands against truth ever coming into honour in any way, or even getting stated.
Page 23
We have become more modest in every way.
Page 25
.
Page 30
) Here the word "devil" was a blessing: man had to have an omnipotent and terrible enemy--there was no need to be ashamed of suffering at the hands of such an enemy.
Page 39
.
Page 42
" The deep instinct which prompts the Christian how to.
Page 43
"--A new way of life, _not_ a new faith.
Page 46
to a state of self-pollution, the very sight of which excites loathing,--the concepts "the other world," "the last judgment," "the immortality of the soul," the "soul" itself: they are all merely so many instruments of torture, systems of cruelty, whereby the priest becomes master and remains master.
Page 50
".
Page 56
of Parma: "_e tutto festo_"--immortally healthy, immortally cheerful and sound.
Page 64
--But why? Is the worth of a cause altered by the fact that some one had laid down his life for it?--An error that becomes honourable is simply an error that has acquired one seductive charm the more: do you suppose, Messrs.
Page 69
--At a certain point in the evolution of a people, the class within it of the greatest insight, which is to say, the greatest hindsight and foresight, declares that the series of experiences determining how all shall live--or _can_ live--has come to an end.
Page 70
_Pulchrum est paucorum hominum_:[30] goodness is a privilege.
Page 71
.
Page 73
--And, considering the fact that its labour was merely.
Page 74
Nature neglected--perhaps forgot--to.
Page 76
.